dimanche 12 février 2017

Gruissan Phoebus Trail 2017 - en mode TTTette

Avec ses 50 "petits" km pour 1000 "petits" m D+, ce Gruissan Phoebus Trail n'est sur le papier pas spécialement fait pour me plaire. Et pourtant me voilà avec un dossard pour la deuxième année d'affilée. Comme quoi je suis pleine de surprise! Mais il faut dire que l'an dernier, contre toute attente, je m'étais bien amusée sur ce parcours joueur tout en relance. Et puis c'est l'occas de participer avec mon club le TTT à un manche du championnat FFA de TTN long (vive les acronymes!) sur lequel on a sûrement une carte à jouer. Bref,  je suis sur la ligne de départ.



Mayou, le prez, Tomtom, Nono et ma pomme, voilà la folle équipe du TTT. Le prez nous briefe avant le départ: le mot d'ordre du jour, c'est tout donner jusqu'au bout car ce qui importe pour le classement équipe TTN c'est le chrono, pas le classement. Message reçu chef, on n'est pas là pour vendre des cravates! Yapluka!

TTT for ever! Photo: François Giraud

Il y a du beau monde sur la ligne de départ, manche TTN oblige. Le départ est donné, ça part vite mais j'essaie d'entrer tout de suite dans la rythme. Ce n'est pas dans mes habitudes, il n'y a que le TTT pour me faire oser ça!

Départ rythmé pour les gambettes. Photo: Afum team

On rejoint rapidement les premiers sentiers et les premières pierres qui vont avec. Je passe le premier mur en marchant. C'est ça qui est bon dans le trail! Mince, il faut relancer juste après. C'est ça qui est dur dans le trail! 20' après le départ, je commence à m'inquiéter d'avoir déjà les jambes raides. Je n'ai sûrement pas fait assez de jus pour cette course (fin de prépa Transgrancanaria oblige) mais surtout les gambettes n'ont pas apprécié le départ plus rapide (enfin moins lent) qu'à l'accoutumé: je frôle les 13km/h (en descente) à la montre, ohohoho! Des coureurs commencent à me doubler, dont Cécile et Olivier qui me passent en m'encourageant. Je n'essaie pas de les suivre. Si je veux finir il faut que je retrouve mon rythme planplan poufpouf de croisière pour me refaire la cerise.

Les gambettes raides bientôt doublées par Cécile et Olivier juste derrière. Photo: Bernard Chenot

Ca continue à me doubler mais pas de panique, l'hémorragie s'arrêtera bien un jour! Ne serait-ce qu'avec le serre-file! Le parcours continue comme il avait commencé, entre singles, petites bosses, gros cailloux et dures relances. Je subis mais je reconnais que ce tracé joueur, il est quand même sympa!

Arrivée à mi-parcours, je sens que ça va mieux. J'ai trouvé mon rythme et je commence même à doubler quelques coureurs. Non pas que j'ai accéléré (accélérer? moi? connais pas!) mais c'est plutôt que ça commence à craquer un peu devant. Ca me motive et la deuxième partie de parcours se passe bien mieux que la 1ère. Les jambes vont mieux et le tracé me correspond peut-être un peu plus.

Les gambettes en rythme de croisière. Photo: Afum team

Voilà le lac, je sais qu'il ne reste plus que quelques km. Je sens que je suis sur un rythme pas mal. Je continue de pousser avec la petite phrase du prez qui résonne dans mes oreilles "faut tout donner, aller jusqu'au bout". Je passe la dernière bosse et aperçois Cécile et Olivier quelques centaines de mètres devant. Des coureuses (du 25km?) m'encouragent "allez, elle est pas loin tu vas la rattraper". Merci, ça me motive. Et effectivement, me voilà dans les pas de Cécile. Je suis à bout de souffle et arrive tout juste à bredouiller un "allez Cécile" en la doublant. Un jour "normal", je n'aurais jamais fait ça. Cécile est une copine, il nous reste à peine quelques minutes à courir. L'esprit sportif voudrait qu'on finisse ensemble. Mais voilà aujourd'hui c'est spécial, ce n'est pas Juliette qui court c'est TTTette et TTTette a le diable François dans les oreilles! C'est ainsi que je franchis la ligne après 4h54, 6ème F (63/360 scratch, 17%). Cécile arrive 1' à peine plus tard.

Sourire colgate avec Cécile pour le podium SF (3 & 4ème). Photo: Pierre Legeard

La perf est loin d'être géniale mais pour le rantanplan que je suis, ce n'est somme toute pas si mal. Je n'ai pas fait une bonne 1ère partie de course mais j'ai bien fini et surtout c'est la première fois que je pousse l'effort jusqu'au bout. Ce petit diablotin de prez ne m'aura pas laché!

Les classements équipes ne sont pas encore sortis mais une chose est sûre, on a tous donné notre max et c'est là le principal. Tomtom finit 5ème (!!!!), Nono 14ème (!!), le prez 42 et Mayou 47. Ceci était ma petite contribution au classement TTN par équipe, maintenant à vous de jouer les TTTeux et TTTeuses! On croit en vous!

De mon côté, prochain RDV à la Transgrancanaria, première course UTWT de la saison. Les gambettes ne sont pas à leur pic de forme mais la tête est à son pic d'envie! Wait and see!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire